Partagez
Aller en bas
avatar
KBIO
Admin
Messages : 627
Date d'inscription : 02/06/2018

Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 8:41
Salut!
Merci de ce petit rappel qui sent le pro qui a été confronté à la sécurité dans son métier.
Le problème des règles de sécurité, c'est que c'est comme le permis de conduire. Dés qu'on l'a en poche on s'évertue à oublier ce qu'on appris et ne pas en tenir compte .
On se paye une épave qu'on va planter dans le premier virage venu. Rolling Eyes

Concernant le test de pression, je procède différemment et je ne pense pas que cela représente un danger quelconque.

Je mets un mano sur ma chaudière , je bouche les autres orifices, je connecte le flexible de mon compresseur sur une vanne d'isolation et je trempe le tout dans une bassine remplie d'eau claire.
C'est important que l'eau soit claire pour bien voir la fuite. Dans le sud, l'eau est jaune à cause de l'anis, et la vue comme l'eau est trouble.  Very Happy  Very Happy
Je vois plusieurs avantages à cette méthode. Tout d'abord un compresseur d'aujourd'hui monte à 10 bars sans problème.
Je gonfle donc la chaudière petit à petit grace au détendeur jusqu'à ce qu'une fuite apparaisse. Ce qui ne manque jamais de se produire.
Lorsque la fuite se produit dès le début, la pression est basse, la fuite est importante et grosses sont les bulles.
Au fur a mesure qu'on monte en pression les bulles s'affinent. Les fuites sont beaucoup moins importantes.
Lorsqu'enfin, j'ai atteint les 10 b, je ferme la vanne d'isolation de la chaudière et je laisse la nuit (je mens), afin de voir si la pression est stable.
La température a une influence sur la stabilité de la pression.

L' avantage de cette méthode est qu'elle permet de braser illico-presto parce que la chaudière est sèche , et de recommencer lorsque c'est froid.

On ne risque rien en utilisant cette méthode. Le seul danger réside dans le flexible qui se déconnecte du raccord de la chaudière.
Généralement , ça arrive lorsque vous arrivez en fin de test et je vous garantie une douche sévère et un tuyaux qui se prend pour la queue du dragon.
Comme nous l'explique Rookie par ailleurs, la quantité d'énergie stockée, n'est pas suffisamment importante pour placer la chaudière sur orbite.
Trajectoire toute tracée pour rencontrer la votre. Rolling Eyes
On ne risque rien sinon à éponger autour autour de la bassine.

D'autres utilisent le chalumeau et chauffent la chaudière pleine d'eau. Ca ne risque rien non plus, puisque dés qu'on retire le chalumeau, la pression cesse de grimper.
J'en connais un autre qui utilise le soleil breton : méthode très aléatoire et d'une précision douteuse, surtout lorsque le test est fait en hiver! LOL!
Il est difficile de maintenir une pression stable dans le temps.

Il y a certainement d'autres méthodes que je ne connais pas mais que nous serions ravis d'apprendre.
Voilà! Si ça peut aider. Mais le premier article est là pour bien démontrer qu'on n'est pas que des cowboys!
Où ai-je laissé mon cheval???  Laughing
Cordialement.


Dernière édition par KBIO le Jeu 5 Juil - 10:54, édité 1 fois
avatar
berola
Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2018
Age : 68
Localisation : VALENCE
https://www.cav-escarbille.com/

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 9:41
Bonjour

Au sein de la Confrérie des Amateurs de Vapeur , chargé de l'enregistrement des chaudières  , j'ai toujours préconisé la méthode suivante pour les chaudières jusqu'à 25 litres de volume .
C'est une méthode absolument sans danger , sans mise en œuvre de moyen de chauffe .

Il suffit de remplir entièrement la chaudière d'eau , boucher tous les orifices sauf un pour le mano de contrôle et un autre pour la montée en pression .
cette montée en pression s'effectuera avec une simple pompe a eau a piston puisant dans un bidon d'eau .

L'eau étant incompressible la pression monte très vite et la moindre fuite  se traduit par des gouttes d'eau ou au pire un jet d'eau.
Si la fuite est accessible une reprise de brasure l'étanchera , si elle n'est pas accessible un traitement au silicate de soude règlera le problème définitivement
J'ai éprouvé certaines chaudières jusqu'à 30 bars sans problème .

@+
america12mj
Messages : 12
Date d'inscription : 01/07/2018
Age : 57
Localisation : 92

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 10:35
[b]+1 avec toi berola
même méthode pour nous a l'ABV
bonne journée
avatar
rookie78
Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 71
Localisation : 782900 croissy sur Seine
http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 11:03
KBIO a écrit:Salut!
Concernant le test de pression, je procède différemment et je ne pense pas que cela représente un danger quelconque.
----
Je mets un mano sur ma chaudière , je bouche les autres orifices, je connecte le flexible de mon compresseur sur une vanne d'isolation et je trempe le tout dans une bassine remplie d'eau claire.
----
Le seul danger réside dans le flexible qui se déconnecte du raccord de la chaudière... et un tuyau qui se prend pour la queue du dragon.

La chaudière étant dans un seau d'eau lors du test, tu ne risques effectivement pas grand chose... Bon, le coup de la queue du dragon peut quand même faire très mal, tout dépend de l'endroit où tu la prends!

Le chauffage au chalumeau ne risque rien à condition d'être très vigilant, La montée en pression étant très rapide. J'ai trouvé des exemples de gars qui se sont retrouvés avec 75bars et une cuve éclatée avant de faire ouf! je pense d'ailleurs qu'un décapeur thermique serait préférable au chalumeau. Le problème ensuite est de garder cette pression constante pendant un laps de temps assez long... Impossible. Méthode qui permet uniquement de vérifier que les soudures tiennent brièvement.

Comme indiqué dans le post original et confirmé par berola et america12mj, je pense que la bonne méthode à recommander est celle de la pompe à eau à main... Pas un investissement colossal... Et on peut faire des tests tranquilles et de qualité.

Cheers.
avatar
rookie78
Messages : 97
Date d'inscription : 23/06/2018
Age : 71
Localisation : 782900 croissy sur Seine
http://www.tournereau.com/modelisme/Accueil/Accueil.html

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 11:38
Pour les pompes de test, y a ça par exemple pour 60€... Doit bien durer une vie... On peut sûrement trouver moins cher en fouinant le bon coin ou autre..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
berola
Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2018
Age : 68
Localisation : VALENCE
https://www.cav-escarbille.com/

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

le Jeu 5 Juil - 22:42
Pour les tests de "grosses" chaudières il y a la méthode du Karcher qui va bien .
Pleine d'eau on alimente la chaudière a éprouver avec un simple Karcher équipé d'une soupape réglable   que l'on serre progressivement pour faire monter la pression jusqu'à la valeur voulue . Petit inconvénient du système , on patauge dans l'eau un bon moment car la soupape décharge en permanence .
@+
Contenu sponsorisé

Re: Autre méthode (moins académique) pour le test de chaudière.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum